Accueil ] Plan ] Contact ] Livre d'or ]
Remonter ] Pic Carlit ] Rulhe ] La Gardelle ] Carlit 2000 ] Pic de Turguilla ] Etang bleu ] Dent d'Orlu ] Les Pessons ] Picot ] Ludines ] Soularac ] Bassies ] [ Garbet ] Pic de Bassiès ] Pic de la Rouge ]

 

Etang du Garbet (fin juin 2001)

Randonnée Garbet - L'étang du GarbetEnfin, la météo prévoit un beau week-end. Vite, maman sort les guides de randonnées pour en choisir une. Comme c'est les vacances, j'aimerais bien partir avec des copines ; J'en parle à mes parents qui sont d'accord. Je m'empresse de téléphoner à Manon, Zoé et Léa. 

Finalement nous serons 14 à monter à l'étang du Garbet ; Patapouf avait également une copine : Plume. Pour arriver au départ de la randonnée, il faut prendre la voiture jusqu'après le Port de l'Hers. Le pique-nique sur le dos, nous voilà partis à la queue leu leu.

Nous avançons dans une jolie forêt de hêtres. Il y a beaucoup de mousse sur les rochers, et il y a des restes de feuilles d'automnes dans le sous bois. On se croirait dans un paysage de fées. La montée dans la forêt n'est pas difficile. Un inconvénient cependant, les mouches de hêtre ; Ce sont de petites bestioles pas plus grosses que des moucherons mais qui piquent beaucoup. Tout le monde s'est fait dévorer. Maman se gratte encore aujourd'hui ! Il faut dire qu'elle est plutôt allergique à ces petites bébêtes. 

Randonnée Garbet - A travers le névéCela fait à peu près 1 heure que nous marchons. Nous sortons de la forêt pour se retrouver dans un cirque. Le sentier devient très mouillé, l'herbe est spongieuse, et nous avons vu des plantes carnivores : des droséras, et des grassettes. Il y avait aussi de magnifiques fleurs roses, grandes en forme de cloche. J'ai demandé à maman leur nom et elle m'a répondu " des digitales ". Elle m'a précisé que c'était des fleurs toxiques. 

Randonnée Garbet - A l'abri sous le névéSortis de la forêt, les moucherons se sont fait plus rares, et nous en profitons pour manger un petit peu. Nous regardons le paysage, une cascade un peu plus haut attire nos regards. Nous remarquons quelques tâches de couleur à côté : ce sont des randonneurs. Cela nous indique qu'il faudra passer à cet endroit pour arriver à l'étang du Garbet. 

Après s'être reposés, on se décide à repartir. Le sentier est plus raide qu'au départ et les petites jambes de Zoé et Léa(5 ans) sont un peu fatiguées. Mais avec quelques encouragements, c'est reparti ! Nous continuons à monter pendant un peu plus d'une heure. Pour la première fois, j'ai vu des lys des Pyrénées. Ce sont des fleurs magnifiques ! 

Après quelques lacets, nous apercevons le torrent qui s'élance en cascade. Le lac se trouve un peu plus loin derrière. Avec Thomas, comme des cabris nous sautons de rochers en rochers pour arriver le plus vite possible car il nous tarde de nous rafraîchir dans le lac. Enfin nous découvrons un grand plan d'eau (15 hectares) est précisé sur le guide. 

Randonnée Garbet - Ouch qu'elle est froiiiiide !Nous nous empressons d'aller au bord, de nous déchausser et de nous mettre torse nu. Nous commençons par tremper nos pieds et réalisons que l'eau est assez froide ! Maman arrive à côté de nous et nous demande avec un petit sourire : " Alors vous n'êtes pas encore dans l'eau ? " Thomas un peu déçu, de ne pouvoir se baigner, trempe sa tête dans l'eau et s'amuse à se faire des coiffures rigolotes en hérissant ses cheveux. 

Une fois tout le monde arrivé, nous contemplons ensemble le paysage. Il y a encore quelques névés au fond à côté du lac. Papa nous propose d'aller toucher la neige après le pique-nique. Nous sommes tous d'accord. Impatients, nous avons vite mangé et nous voilà partis pour marcher sur un bout de manteau blanc. Il nous faut 20 minutes pour y arriver. 

Randonnée Garbet - Sirènes d'eau doucePatapouf et Plume font des roulades dans la neige ; A notre tour, nous nous amusons à faire des glissades et des photos rigolotes. Il faut malheureusement penser au retour. Nous reprenons le même chemin. Avant d'attaquer la descente, nous restons jouer au bord du lac. Avec les copines, on se lance un défi : " Tu n'es pas cap de te baigner toute entière ! " Alors, on trouve un trou d'eau dans lequel on arrive à se tremper. 

Je commence par les fesses puis le ventre et avec beaucoup de courage, je réussis à faire quelques brasses. C'était vraiment froid mais j'étais très contente d'y être arrivé ! Pour le retour, nous avons pris le même chemin. Arrivés à la voiture, nous avons mangé quelques fraises des bois, trouvées en bordure du sentier. 

Je garde un très bon souvenir de cette balade à l'étang du Garbet.

Randonnée Garbet - Cascade sous l'étang du Garbet

 


Accueil ] Remonter ]

 Pour toute question ou remarque concernant ce site Web, envoyez un email à
 Dernière modification : 27 novembre 2002  

Classement de sites - Inscrivez le vôtre! Hit-Parade